Projet personnalisé

Le projet personnalisé s’appuie comme son nom l’indique sur « l’individu ». Il s’agit de prendre en compte le passé souvent instable de l’adolescent, s’intéresser à l’être dans toutes ses incohérences : des difficultés qu’il rencontre jusqu’aux troubles qu’il peut subir. Le projet personnalisé s’adapte en fonction des individus et des raisons qui l’ont mené au lieu de vie (traumatisme, structure familiale pathogène …). Il existe donc autant de projet personnalisé que d’adolescents. Pourtant et malgré la diversité de ces projets, tous ont un point commun, une ligne directrice : mener l’adolescent vers une certaine « stabilité ».
Pour que le projet personnalisé atteigne ses ambitions, les permanents et l’éducateur référent du jeune observent attentivement certains éléments : le passé de la personne, ses difficultés et ses capacités… Suite à cette phase d’observation, l’équipe va élaborer le projet et déployer toutes les stratégies qui permettront au jeune d’évoluer. Celles-ci s’inscrivent dans divers champs : social, scolaire, éducatif, thérapeutique. Le projet personnalité est ainsi en constante mutation au vu des évolutions du jeune au sein des environnements cités plus haut.
L’équipe accompagne la personne dans la réalisation de son projet et établie un bilan hebdomadaire. L’évaluation du projet porte à la fois sur la personne accueillie et sur le travail de l’équipe.

Pour que l’adolescent soit autonome, l’équipe l’accompagne dans les diverses activités de la vie quotidienne. Celle-ci est rythmée par la vie familiale riche en apprentissage. En effet, l’échange entre les accueillants et les accueillis permet d’impulser la vie en communauté générant ainsi une histoire. La naissance d’un groupe structure à la fois le lieu et l’individu (Condition sinéquanone pour l’épanouissement de l’adolescent).

Ces axes prennent tous leurs sens au sein des activités proposées par les membres de l’équipe :
L’informatique permet de créer du lien et entrer en relation avec les jeunes. C’est rétablir le contact entre les adolescents et la société grâce à l’outil. Cette activité est d’autant plus importante que l’informatique peut marginaliser les individus ne maitrisant pas cet outil.
Le soutien scolaire et l’aide aux devoirs ont été mis en place pour répondre aux besoins des jeunes non scolarisés, se trouvant parfois en situation d’échec scolaire. Il s’agit de redonner le goût d’apprendre en contextualisant les savoirs de bases avec les activités menées à la ferme ou durant l’exercice d’un stage, d’un métier (lecture, écriture, mathématiques, calcul, compréhension de texte)
Les activités d’éveil et de socialisation s’inscrivent dans le rythme du temps, de l’espace, des saisons. Il s’agit de sensibiliser les sens de la personne grâce à la détente, la connaissance de soi et du monde environnant.
Les activités familiales sont inhérentes à la vie en communauté. C’est le moyen pour les jeunes de s’inscrire dans la vie quotidienne de la structure et d’en être acteur. Des réunions et une planification des tâches ponctuent le rythme de vie des résidants. La participation à cette activité est obligatoire.
Les activités au sein de la ferme amènent les jeunes et les éducateurs à pratiquer quotidiennement les soins nécessaires aux différentes espèces animales et végétales. C’est l’occasion pour les personnes accueillies de s’entraider, découvrir et d’être sensibiliser aux différentes règles d’hygiène.

Les commentaires sont fermés.